Devenir propriétaire ou locataire à Marseille

img article immobilier de Devenir propriétaire ou locataire à Marseille Source : Unsplash
Le marché immobilier confirme sa belle dynamique en 2019, les Notaires de France relèvent un volume de transactions exceptionnel. Cette activité vaut pour les logements anciens comme pour la vente de logements neufs. La baisse continue des taux d’intérêts, (le taux moyen d’un crédit immobilier est aujourd’hui environ 3 fois plus bas qu’en 2012), la rentabilité en berne des autres placements et l’incertitude sur l’avenir des retraites, accentuent l’intérêt des Français pour la pierre. Un placement sûr qui permet de sécuriser son patrimoine et répond aux attentes des investisseurs avertis.

Si la hausse des prix est sensible dans certaines grandes villes de France, le prix de l’immobilier à Marseille se stabilise et reste attractif. Les opportunités ne sont donc pas rares, en vente comme en location.
Le site officiel des prix de l’immobilier qui prend en compte les ventes réelles enregistrées par les notaires indique qu’au 1er semestre 2019, le prix médian* dans l’ancien à Marseille (appartement et maison) est de 2420€/m². Ce prix de vente monte à 2780€/m² pour le département des Bouches-du- Rhône. La part des ménages propriétaires de leur résidence principale à Marseille s’élevait en 2016, à 44%.
Côté locations, le loyer médian (charges comprises) dans l’agglomération d’Aix-Marseille est légèrement supérieur à 12 €/m2. Marseille se situe ainsi à un niveau intermédiaire par rapport aux loyers pratiqués dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Marseille se singularise aussi par la diversité de ses offres de logements, à la fois sur le plan architectural - immeubles haussmannien ou typiques du coin (le fameux 3 fenêtres marseillais), bastide traditionnelle, résidences de standing, grands ensembles des années 60 - et sur celui des prix dont la variation d’un quartier à l’autre rend bien compte de la géographie et de la sociologie de la ville. La disparité des loyers et des prix de vente ne doit donc par surprendre le nouvel arrivant. Habiter à Marseille, c’est d’abord et avant tout, trouver un logement adapté à son projet dans un territoire étendu et diversifié qui prend tour à tour l’allure d’un village provençal ou d’un grand centre urbain.

Toujours très convoité, le 7ème reste l’arrondissement préféré des Marseillais. Les 11ème et 12ème arrondissement de la ville comprenant (entre autres) les quartiers de Montolivet, Saint-Barnabé, la Treille et des Camoins ont également le vent en poupe. Des tendances qui ne manqueront pas d’évoluer dans les années à venir grâce aux projets de réhabilitation et d’aménagement urbain en cours de réalisation. De grands travaux dont bénéficient pour le moment les quartiers du centre (Canebière, Vieux-Port, quartier de la Plaine) et la zone de la Joliette sur le littoral de Marseille.

* Contrairement au prix moyen, le prix médian n’est pas influencé par les valeurs extrêmes (biens très chers ou très abordables). Il donne donc une vision plus juste de la valeur réelle du m². Un prix médian de 2420€/m² indique simplement que la moitié des biens se vend à un prix inférieur à 2420€/m² et l’autre moitié à un prix supérieur.